Menu
Une bataille contre la leucémie, des défis !

Témoignage de Vanessa

Vanessa, 32 ans, a témoigné lors de notre Assemblée Générale 2013. Retrouvez son témoignage vidéo ci-dessous.

Vanessa témoigne

Vanessa et sa maman étaient invitées à l'assemblée générale du Défi Anthony.

À 14 ans, Vanessa apprend qu'elle est leucémique. En 1995, on lui annonce, suite aux traitements, une rémission de sa maladie. En 2000, elle rencontre le professeur Michallet. En 2002, elle rechute, en 2011, c'est à nouveau l'espoir, elle peut être greffée et la recherche d'un donneur compatible est engagée. C'est en Allemagne que ce donneur est identifié. Le processus est enclenché, Vanessa est greffée en octobre 2011.
Aujourd'hui, quinze mois plus tard, Vanessa est guérie, après dix-sept ans de galère comme elle le raconte. Mais Vanessa, c'est de la dynamite, le bonheur de vivre à l'état pur. À son retour chez elle, après sa greffe, elle avait écrit en grosses lettres dans sa chambre : "C'est bon de vivre". Un cri du coeur, que l'on comprend aisément, et beaucoup de bonheur pour sa famille, qui durant des années a connu l'angoisse, la joie, le désespoir et, au final, un grand bonheur. D'autant plus grand, que sa soeur, elle aussi atteinte d'un cancer, a guéri également.
Depuis l'âge de 15 ans, Vanessa veut un enfant. Une question embarrassante, qu'elle a très souvent posée au professeur Michallet. Trop souvent, puisque de guerre lasse, le professeur, après avoir régulièrement éludé la question, lui avait répondu un non catégorique. Aujourd'hui, ce non est enfin devenu un oui.

Article de La Renaissance

Vanessa et sa maman témoignent

Lors de l’assemblée générale du Défi Anthony, Vanessa et sa maman nous ont livré un témoignage bouleversant mais plein d’espoir, un hymne à la vie et un appel pressant pour les dons de moelle osseuse, pour que tous, nous nous sentions concernés.

Vanessa fêtera ses 32 ans dans quelques jours, elle en sera à son 16 e mois d’après greffe, après 17 ans d’attente. « J’avais 14 ans quand on a découvert ma maladie auto-immune. En 1995, j’ai eu un “traitement de cheval”, le même en 2003, et en 2009 la maladie me rattrape avec un virus herpès. En 2011, je rencontre le professeur Michallet, qui m’inscrit sur une liste d’attente pour greffe, car ma vie est en grand danger. Le 26 octobre 2011, je suis greffée, mon donneur est allemand, je ne sais rien de lui, sinon qu’il m’a fait le plus beau des cadeaux : d’être là aujourd’hui et de savoir qu’un jour, je pourrai avoir des enfants. »

Sa maman poursuit : « Avec un enfant malade, on vit au jour le jour. Cette peur qui vous ronge a fait que notre vie a été organisée autour de la maladie. Heureusement, Vanessa a la rage de vivre, elle a fait confiance aux gens qui l’ont soignée. » Autre message d’espoir de cette maman : « Vanessa a une sœur qui a eu un lymphome à l’âge de 13 ans. Elle a maintenant 29 ans et un bébé de 19 mois. » En France, 3 000 patients sont en attente de greffe.

Article de Madeleine Jambon, Le Journal de Saône et Loire