Menu
Une bataille contre la leucémie, des défis !

Un défi, une philosophie

Publié le 19 août 2015 dans 2015

Chaque année, les défis sont nombreux, et fédèrent des centaines d’adhérents dans toute la France.


Depuis 16 ans, le Défi Anthony collecte des fonds pour lutter contre la leucémie. Plus qu’un combat : une philosophie, un mode de vie.

Ce ne sont pas d’immenses trouvailles médicales, placardées à la Une des journaux. L’avancée est pourtant concrète depuis seize années. Doucement, la lutte contre la leucémie gagne du terrain, portée par cet élan né à Saint-Symphorien-des-Bois, élargi à 450 sympathisants à travers l’Hexagone et au-delà.

Plus de 400 000 €
Cette année, le Défi Anthony a porté à plus de 400 000 € le total de la somme reversée depuis ses débuts à deux établissements lyonnais : les hôpitaux Lyon sud et l’Institut d’hématologie et d’oncologie pédiatrique (Ihop).

« La recherche donne parfois l’impression d’avoir de maigres résultats, commence Claude Vernay, père d’Anthony, disparu en 1998 d’une leucémie. Elle a besoin de moyens énormes. » La recherche avance aussi en coulisses, peu visible. Claude Vernay et son épouse retiennent, parmi tant d’autres, le busulfan, traitement efficace contre la leucémie mais très nocif. Son dosage se faisait approximativement, jusqu’à ce qu’un logiciel et une base de données, soutenus par le Défi Anthony, puissent améliorer son dosage. « En deux ans ; le taux de mortalité avec ce traitement a été divisé part sept », se félicite Claude Vernay.

Le Défi Anthony se manifeste dans d’autres actions : l’achat d’ordinateurs, le financement d’analyses supplémentaires, ou de transports pour affiner un diagnostic, et sauver un nouveau-né. Un beau symbole, né de raids en pleine montagne, ou encore de tentatives de records sportifs.

Depuis le commencement, le Défi Anthony a toujours confié 100 % de ses recettes à cette cause. « C’était notre condition, que chacun prenne en charge ses frais lors des défis. Pour reverser l’intégralité des dons », tranche Claude Vernay.

Un engagement sans compter, devenu un mode de vie pour la famille Vernay et tous ceux qui se sont reconnus dans la cause et le combat que représente Anthony.

Article de Charlotte REBET,
Le Journal de Saône et Loire