Menu
Une bataille contre la leucémie, des défis !

Défi Anthony : un coeur qui continue à (se) battre

Publié le 12 juin 2015 dans 2015

Des milliers de personnes sont attendues dimanche pour participer à cette expérience dont on ressort grandi.


L’association créée en 1998 continue d’être l’initiatrice de défis ambitieux à relever. Le prochain en date : former une chaîne humaine de 3.000 personnes en forme de cœur ce dimanche à Saint-Martin-de-Lixy.

Se surpasser : « faire mieux qu'à l'ordinaire » ( Le Petit Larousse illustré). Tel est le leitmotiv des sympathisants du défi Anthony, à l'instar de Claude et Monique Vernay. Les parents d'Anthony, décédé en 1998 des suites d'une leucémie, n'ont jamais abandonné le combat contre cette terrible maladie. Parce que que, sourient-ils, « le défi, c'est la vie ! » Alors l'association qu'ils ont créée, et qui compte aujourd'hui environ 300 adhérents, incite tout un chacun à se lancer des défis et à dépasser ses limites pour y parvenir.

Dans les premières années, les premiers qui étaient proposés étaient des raids de plusieurs jours en montagne (en échange d'une participation de quelques euros intégralement reversés à la recherche médicale). « Nous les avons faits pour les malades et leurs accompagnants, se souvient Claude. Et pour ceux qui en bavaient dans la montée, ou sous la pluie, au point d'avoir la haine contre les organisateurs du raid, il y avait un remède très simple pour aller mieux, sans avoir besoin de cachets. Il suffisait de penser aux malades dans leur lit ! Ceux-là auraient donné tout ce qu'ils possèdent pour être à notre place et vivre nos moments de galère… »

Car le Défi Anthony n'a pas seulement pour objectif la récolte de fonds pour les hôpitaux de Lyon (services d'hématologie et d'oncologie), il a aussi une vocation quasi philosophique, pour tendre vers plus de positivité : « On oublie très vite le bonheur que l'on a d'être en bonne santé », analyse Claude. En ne se rendant pas compte de notre chance, ou alors en le faisant une fois qu'il est trop tard, peut-être que nous créons notre propre malheur : « Il faut que les gens reprennent goût à la vie, elle est passionnante. C'est dommage d'attendre que la maladie soit motrice de ces idées-là. Si seulement, par moments, on pouvait être moins bête, au moins l'espace de quelques instants… », souffle, tout en appelant à une prise de conscience, le père d'Anthony.

« Un petit moment de quelque chose de bien, de bon… »
Qui se félicite de l'état d'esprit régnant lors des multiples rendez-vous initiés par le Défi Anthony ou leurs copains, au cours de toutes ces années (défis sportifs exceptionnels mais également animations plus traditionnelles de type représentations théâtrales, exposition de peintures, thé dansant…), ponctués de « rencontres fabuleuses, dénuées d'arrière-pensées ». Le couple Vernay peut en témoigner : quiconque a donné un peu de temps pour l'association a connu « un petit moment de quelque chose de bien, de bon ».

Symbole de ce sentiment partagé, l'immense c'ur formé par une chaîne humaine d'un millier de personnes en 2009, déjà à Saint-Martin à l'époque. « L'un des plus beaux défis. » Sans qu'il n'y ait eu de concertation préalable, tout le monde s'est donné la main avant d'observer quelques dizaines de secondes de silence d'une force et d'une portée inoubliables. « Personne n'est sorti du pré sans avoir ressenti cette part d'émotion, allant bien au-delà de l'euro donné ou du coup de main pour installer la buvette. »

Claude et Monique en sont convaincus. Dans ces moments-là, « il y a quelque chose qui se passe. L'esprit n'est plus à la critique pour être critique. Et ça devient excellent ! Les personnes qui participent sont extraordinaires. Pas la peine de venir du show-biz pour être extraordinaire ! » Voilà qui colle parfaitement à la volonté suprême de Claude et Monique : « Faire de l'extraordinaire avec de l'ordinaire. » La définition même du terme « se surpasser »…

Programme chargé ce week-end

Samedi 13 juin
Repas - spectacle à la salle Léonce-Georges de Chauffailles à 19?h?30, avec au programme notamment de la chanson française avec Renée et Diego, et un spectacle interprété par Chloe Carreno et ses danseuses. Tarif : 20 €. Inscriptions au 06.06.63.95.51.

Dimanche 14 juin
Chaîne humaine à Saint-Martin-de-Lixy à 11 heures, participation gratuite (apporter si possible un gilet jaune ou orange). Jusqu’à 9 heures, départ groupé pour des balades partant de la place de l’Église de Coublanc (5 km), de Chassigny (8 km) ou du bourg de Tancon (3 km). Possibilité également de prendre des navettes gratuites jusqu’à 10 heures. Accès à Saint-Martin interdit en véhicule personnel. Durant toute la matinée : animation musicale, buvette, snack.

Article de Pierre-François CHETAIL,
Le Pays Roannais